Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cartes de synthèse des espaces productifs

Publié le par Prof d'histoire-géo

A. Espaces productifs agricoles

 

La Bretagne est une région d’élevage intensif. (ex. : élevage porcin)

L'IDF, le Centre, la Picardie, la Champagne = Bassin Parisien, sont des régions d’agriculture intensive. Céréaliculture destinée à l’exportation. On parle d’agriculture ou d’élevage intensif pour désigner une agriculture moderne qui vise à obtenir les meilleurs rendements (engrais, irrigation, nourriture pour bétail, OGM, usine à lait…)

Beaucoup de vignobles de prestige destinés à l’export : le Bordelais, la Champagne, le Beaujolais…

Les régions agricoles à faibles rendements connaissent des difficultés, parfois l’exode rural : le risque de désertification dans certaines régions est réel (diagonale du vide).

La France a longtemps été la première puissance agricole européenne, elle a été dépassée depuis quelques années par l'Allemagne. (Merci à Marie pour cette carte)

La France a longtemps été la première puissance agricole européenne, elle a été dépassée depuis quelques années par l'Allemagne. (Merci à Marie pour cette carte)

B. Espaces productifs industriels

 

Les axes majeurs de communications sont déterminants.

Ex. : l’axe Le Havre / Paris / Marseille passe par les deux grandes vallées fluviales (Seine et Rhône)

Influence majeure de la mégalopole européenne, essentielle pour le commerce avec le reste de l’Europe.

Le nord et la Lorraine sont deux régions qui connaissent des difficultés industrielles (industries anciennes héritées de l'âge industriel : textile, charbon). Ce sont des régions qui subissent la concurrence internationale et connaissent donc la désindustrialisation (pertes d’emplois dans l’industrie, chômage).

Ces régions sont en pleine reconversion industrielle (passage d’industries anciennes et fortement concurrencées à d’autres activités plus modernes, comme l’informatique, l’aéronautique…)

Merci à Marie pour cette carte.

Merci à Marie pour cette carte.

Commenter cet article