Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La victoire finale de l'Entente

Publié le par Prof d'histoire-géo

La fin de la guerre

 

1) Les E.U. entrent en guerre aux côtés de l’Entente en avril 1917 Le soutien en homme et en matériel des Américains va permettre de repousser les offensives allemandes du printemps 1918 et même la reprise de nouvelles offensives alliées à l’été 1918.

 

Les Allemands sont obligés de se replier et pour éviter un désastre, demande un armistice (arrêt des combats). En cliquant sur le lien ci-dessous, vous obtiendrez une carte interactive qui montre les batailles et les lignes de front entre 1914 et 1918, ce qui est alors frappant, c’est le front n’a presque pas bougé ! (ce que l'on peut voir aussi sur la carte ci-dessous). On est bien dans une phase de guerre de position (ou guerre d'usure).

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20101111.OBS2724/infographie-la-guerre-de-14-18.html

 

La victoire finale de l'Entente

2) Les vainqueurs

La France, l’Angleterre, les E.U., mais aussi l’Italie qui était entrée en guerre en 1915 du côté de la triple Entente.

 

3) Les vaincus

La Russie (dés mars 1918), l’Autriche-Hongrie (3/11/18), et surtout l’Allemagne qui signe l’armistice le 11 novembre 1918 dans le wagon de Rethondes, dans la forêt de Compiègne.

4. Une nouvelle carte de l'Europe est dessinée ! Les empires centraux disparaissent (surtout l'Autriche-Hongrie, comme le montre bien la carte ci-dessus) et donnent naissances à de nombreux petits états. Mais ces frontières posent problème car certaines nationalités demeurent exclues de leur ancien pays… Ce sont les cercles sur la carte (les minorités nationales).

4. Une nouvelle carte de l'Europe est dessinée ! Les empires centraux disparaissent (surtout l'Autriche-Hongrie, comme le montre bien la carte ci-dessus) et donnent naissances à de nombreux petits états. Mais ces frontières posent problème car certaines nationalités demeurent exclues de leur ancien pays… Ce sont les cercles sur la carte (les minorités nationales).

Commenter cet article